Armes de destruction massive

Il existe trois types d’armes de destruction massive : les armes nucléaires, les armes biologiques/toxines et les armes chimiques. Les missiles balistiques sont les principaux vecteurs de ces armes.

Dans la définition de sa mission, le Bureau des affaires du désarmement des Nations Unies (UNODA), créé en 1992 sous le nom de Centre des affaires du désarmement, explique clairement pourquoi il est important de lutter contre la prolifération des armes de destruction massive, avec, entre autres mécanismes, les régimes de sanctions de l’ONU.

L’objectif de l’UNODA concernant les armes de destruction massive s’appuie sur le constat que, contrairement aux autres types d’armes, celles-ci peuvent avoir un impact significatif sur le développement, la qualité de vie et à long terme la survie de la planète.

Les armes de destruction massive, ainsi que les stocks excessifs et les transferts illicites d’armes classiques sont une menace pour la paix et la sécurité internationales ainsi que pour d’autres buts de la Charte des Nations Unies.

Les effets potentiels de l’utilisation des armes de destruction massive et la simple possession de ces armes, notamment nucléaires, et leur risque d’utilisation, exigent leur élimination.